Syrie

FORMER ET SOIGNER LA JEUNESSE SYRIENNE DEPLACEE PAR LA GUERRE

Contexte

Après l’aide d’urgence, nous soutenons les enfants victimes de la guerre dans trois centres éducatifs à Lattaquié (Besnada et Zekezkaniée) et Homs. Ces centres apportent un renfort scolaire et une remise à niveau pour 700 enfants (entre 6 et 15 ans), pour la plupart des déplacés de la ville de Raqqa, d’Idleb et de Deir Ezzor... En 2020, afin d’empêcher la contamination du Covid, les centres ont créé des espaces sécurisés, réduisant le nombre d’enfants accueillis. Les cours de sciences, d’arabe et de littérature sont donnés par des enseignants certifiés. Des psychologues travaillent avec les enfants sur leurs traumatismes.

 

Objectif

En 2021, nous poursuivons notre soutien à ces 3 centres éducatifs. Les familles déplacées dont nous éduquons les enfants vivent une crise économique terrible en Syrie. La chute de la Livre Syrienne et le Caesar act empêchant la circulation des fonds, ont des répercussions dramatiques pour l’ensemble de la population syrienne.

De même, nous reprenons nos formations sur le patrimoine syrien, dispensée par un historien/archéologue libanais, au sein de l’école des Lazaristes de Damas de façon à ce que 300 élèves de Damas puissent connaître, apprécier leur propre culture et retrouver la fierté de leurs origines.

Nous allons poursuivre notre soutien médical auprès des enfants soignés dans le centre des Sœurs du Bon Pasteur à Damas. En effet, la capitale syrienne accueille de nombreuses familles très pauvres qui ont tout perdu avec la guerre. Entassées à 2 ou 3 familles dans des appartements insalubres de la banlieue de Damas, ces personnes reçoivent des soins permanents de cette congrégation.

 

Agir en Syrie

Vidéos

Enfants de notre centre de Besnada à Lattaquié

Syrie Yasmin Chami

Souscrire à notre newsletter